Blanc

Notre ancienne étudiante, Sarah Baril-Gaudet, récipiendaire de la Bourse du meilleur espoir documentaire ONF-Chaire René Malo, a terminé le tournage de son court-métrage documentaire Blanc, financé par la Bourse.

Blanc porte sur les réflexions de deux jeunes Aupalummiuts âgées de 16 ans. Une histoire faite de neige et de vent, racontée avec la poésie de la toundra austère du Nunavik et la beauté des mots d’un jeunesse indécise en quête d’épanouissement.

Nunavik

Mot de la réalisation

La préparation en vue du tournage à Aupaluk, le plus petit village du Nunavik, a nécessité une extrême rigueur de la part de l’équipe. Nous étions conscientes de l’ampleur du défi qui nous attendait, considérant entre autre l’absence de routes et d’antennes cellulaires en cas d’urgence ou de bris d’équipement. Nous avons donc mis les bouchées doubles afin d’être certaines que chacune était prête et bien outillée, en vue de ces 18 jours passés dans le Grand Nord québécois.

L’équipe dans le Grand Froid

Durant le tournage, notre plus grand défi a été de faire face à un bon nombre d’imprévus, nécessitant d’accroitre notre capacité d’ouverture et de débrouillardise. Notamment, lors de la deuxième semaine de tournage, nous avons pris la décision de dévier de notre sujet qui portait au départ sur les jeunes de 8 à 12 ans. Même si le tournage était avancé, la rencontre d’Annie et Martha, nos deux personnages, nous a fait prendre conscience de la nécessité de faire entendre la voix de ces adolescentes qui ont des choses à dire sur leur avenir. L’équipe du film entame maintenant l’étape de la post production à l’ONF. Notre plus grand défi sera de bâtir une trame narrative solide et fluide à partir des diverses réflexions partagées par Annie et Martha lors d’entrevues audio. Nous sommes confiantes que la qualité du matériel accumulé nous permettra de créer un film sensible et unique, à l’image de ces deux jeunes inuits.

Vous pourrez voir le film en novembre 2017 !