Thomas Vamos


Après presque 50 années derrière la caméra de cinéma, remplies de créations mais aussi d’obstacles et d’obligations, j’ai repris mon appareil photo, et soudain, j’ai retrouvé une liberté.

J’ai créé cette série de photos sur les vitrines de magasins en milieu urbain pour montrer des réalités différentes et superposées, mais aussi, sur un plan formel, pour explorer une certaine abstraction que le réalisme du cinéma ne me permettait pas.

Thomas Vamos, cinéaste

Thomas Vamos a occupé une place importante dans l’édification de notre cinématographie nationale, pendant plus de quarante ans, comme directeur de la photographie sur des douzaines de longs métrages québécois pour plusieurs de nos plus grands cinéastes.  Entre autres à l’ONF, pour Gilles Groulx (Où êtes-vous donc ?), Marcel Carrière (OK…Laliberté), Jacques Godbout (IXE-13), Jean Pierre Lefebvre  (Jusqu’au cœur), Gilles Carle (Jouer sa vie), Claude Jutra (La Dame en couleurs). Puis dans le privé, pour plusieurs films de la série « Contes pour tous » produite par Rock Demers, Les Portes tournantes de Francis Mankiewicz, La Vie d’un héros de Micheline Lanctôt, Le Ciel sur la têted’André Melançon, Being at home with Claude, et le grand succès populaire, la série Les Filles de Caleb de Jean Beaudin.

Il a réalisé aussi des documentaires (L’Enfant fragile, Les Héritiers de la violence), des courts métrages (La plante) et des longs métrages de fiction (L’Exil, La fleur aux dents).

Il a transmis ses connaissances aux étudiants de l’Université Concordia, de l’Université de l’Art du Théâtre et du Cinéma de Budapest (son alma mater), et tout plusieurs fois à l’École des Médias de l’UQAM, comme chargé de cours et professeur substitut  en direction photo.